• So Sweetzerland

     

     

    Il était une fois un havre de paix ...

     

    Sweet Swiss

     

    Il est fréquent lors de rencontres que l'on me demande quelle mouche m'a piquée pour quitter de plein gré un pays comme la Suisse pour l'Inde... Inévitablement, la curiosité de savoir si je me plais à vivre ici se verbalise, je suis de ce fait très souvent ramenée à sortir mon même refrain pour expliquer le plus brièvement possible pourquoi nous sommes là, et combien je me plais à vivre ici. L'idée d'un tel "sacrifice" est  incompréhensible pour la plupart de mes interlocuteurs indiens. 

    Je prends plaisir à leur répondre simplement que tout oppose ces deux pays, ou plutôt qu'ils se complètent parfaitement. Je me dis toujours que l'endroit idéal à vivre serait un mix parfait entre les deux.

    La Suisse est Le Pays par excellence des indiens. Avoir été un jour sur le toit de l'Europe à la Jungfrau est un symbole de prestige et une fierté pour tous ceux qui ont eu la chance de visiter la Suisse, ou un simple rêve pour beaucoup d'autres indiens. Chaque année plusieurs films Bollywood sont tournés dans nos belles Alpes, en lieu et place du Cachemire où il est devenu trop dangereux de tourner. D’où une partie de la popularité Suisse en Inde.

     

    Sweet Swiss

     

    Sweet Swiss

     

    So Sweetzerland

     

    Les points forts de la Suisse sont pour ainsi dire inaccessibles en Inde, et inversement. Je dirais que ce qui manque à mon quotidien est la facilité et la liberté de mouvement, pouvoir me déplacer rapidement, et par mes propres moyens. Aussi, j'apprécierais grandement avoir sous la main les quelques grands magasins auxquels j'étais habituée, aussi bien pour des besoins quotidiens que plus occasionnels. Cela m'aurait déjà été d'une grande aide lors de notre installation ici. Ou encore, je regrette la diversité et la proximité des activités variées auxquelles il était primordial d'avoir accès avec mes enfants, tels que les petites excursions en forêt ou au zoo, prendre le bateau, partir en montagne, aller se luger, partir pour de longues balades à travers champs ou dans le vergers de mon père, un endroit hors du temps et idéal pour un petit pique-nique. Tout ceci apportaient beaucoup de bienfaits aux enfants, et à moi également. Tout était proche et facilement accessible...

    Je crois que l'élément majeur manquant à notre nouvelle vie ici est la relation que nous avions avec la nature, ayant alors un grand sens dans notre vie.

     

    "Sweetzerland"

     

    Sweet Swiss

     

    Sweet Swiss

     

    Sweet Swiss

     

    Sweet Swiss

     

    Sweet Swiss

     

    Sweet Swiss

     

    Sweet Swiss

     

    Sweet Swiss

     

    Sweet Swiss

     

    Les divergences liées aux questions d'hygiène entre l'Inde et la Suisse sont importantes. La quantité de détritus avec laquelle nous devons cohabiter ici est impressionnante, malgré les efforts et les nouvelles mises en place de gestion des déchets. Les mauvaises habitudes sont malheureusement très ancrées, et dans certains coins de la ville le tableau est plutôt effrayant.

    Mais hormis cette triste réalité, additionnée à la pollution, la poussière et les différents virus qui circulent, il y a également dans l'air de Mumbai quelque chose d'impalpable et de très puissant, complètement enivrant.

    On aime ou on n'aime pas. Sans demi mesure. Moi j'aime, et j'arrive à laisser de côté et ne même plus prêter attention à tout ce qui ferait partie de la face obscure de mon environnement. Je ne sais pas si c'est une capacité de savoir se mettre dans une bulle et de n'y laisser entrer que les choses contribuant à son bien être, ou si c'est être déconnecté de la réalité ou carrément l’occulter, mais qu'importe, tant que je m'y sens bien. Je me laisse emporter et la magie opère...

    Dans cette même balance mais penchant du côté indien, j'y déposerais l'énergie qui m'emporte dès que je mets un pied dehors, l'intensité de la vie qui s'y passe partout et tout le temps, le climat qui m'offre l'impression lors de chaque réveil d'être en vacances, ou encore la beauté et l'émotion qui se dégagent de beaucoup de lieux,  de rencontres. Ici tout se vit avec intensité. Tout est là, ou presque. La ville se modernise à grande vitesse, tout en restant encore très authentique. Les contrastes sont omniprésents.

    J'apprécie également et suis très reconnaissante de la facilité et la normalité avec lesquelles je peux avoir de l'aide, qu'il s'agisse des tâches ménagères,  de la préparation des repas, de la garde des enfants quand nécessaire, d'assurer mes déplacements ... Tout ceci rend mon quotidien bien plus léger et me permet de passer le maximum de temps avec mes enfants. Un tel luxe serait inaccessible en Suisse, hors de prix et ne faisant tout simplement pas partie de nos us et coutumes, comme il en est question ici.

     

    Sweet Swiss

     

    Pour faire simple, si j'étais en mesure de refaire le monde, je prendrais:

     

     Notre belle Suisse avec ses montagnes, ses belles étendues, ses prairies et son air "pur", j'y intégrerais l'énergie de Mumbai avec ses rues insolites peuplées de petits marchands d'épices, de tissus, de chai et de fruits et légumes de saison, sans en oublier notre "amazing" chocolat suisse et de petits stands de raclette à l'emporter, à côté de ceux des Wada Pav ( notre burger de  rue indien ). Mes compatriotes sauraient prendre le temps de vivre comme les indiens mais seraient organisés et ponctuels comme les suisses. Le climat serait également celui de Mumbai mais sans mousson, les moustiques n'existeraient pas, nous habiterions une grande maison avec toutes les commodités que nous offre notre building ici mais ceci dans le jardin, ce dernier géré par l'une des personnes en charge du bon fonctionnement de la maison, pour un salaire dérisoire mais amplement suffisant pour qu'elle puissent vivre elle aussi agréablement... Ma famille et mes amis vivraient pas bien loin, notre restaurant serait à nouveau ma deuxième maison, et il ne se passerait plus jamais une année sans voir mon père, ma sœur, ma nièce et tant d'autres personnes auxquelles je suis attachée!       

     

    "Sweetzerland"

    A mon père et ma petite nièce

     

    Je vous dis à très bientôt, en Suisse du 22 mai au 16 juin.

     

     

     

    « So SweetzerlandPortfolio »
    Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :